Vie et joie à vous qui cherchez Dieu!

samedi 19 novembre 2016

INITIATION A LA COMMUNICATION NON VIOLENTE
Sœur Marie- Jacques Stassen
Session COREB- JEUNES des 28 et 29 octobre 2016 à LA PAIX NOTRE DAME à LIEGE
Par « Communication Non Violente », entend- on « communication » sans menaces, sans coups de poings, sans armes, sans guerres ? C’est pour ne pas en arriver à ces situations extrêmes que tout un chacun, et particulièrement les responsables de ce monde, est invité à pratiquer la méthode de la «  Communication Non Violente », mise au point par le psychologue américain MARSHALL ROSENBERG.
Sœur Marie-Jacques en a fait le thème de cette session Coreb-Jeunes. « Qu’est-ce qui me pose comme difficulté, à moi, quand je suis en relation avec quelqu’un, que cela vienne de moi ou de l’autre ? Qu’est-ce qui m’arrangerait si lui ou moi faisait autrement ? Déjà, dans une relation, sans que de prime abord, un mot ne soit dit, l’attitude, le regard, les gestes révèlent ma disposition vis-à-vis de l’interlocuteur, qu’elle soit d’accueil, d’écoute, de méfiance, ou d’aversion. Que dire alors lorsque le langage et le ton de la voix s’en mêlent ! « LE BUT DE LA COMMUNICATION NON VIOLENTE EST DONC DE FAVORISER L’ELAN DU CŒUR ET NOUS RELIER A NOUS-MEMES ET AUX AUTRES, LAISSANT LIBRE COURS A NOTRE BIENVEILLANCE NATURELLE » (Marshall Rosenberg).
En les émaillant d’exercices pratiques, nous avons découvert les principes de la CNV définis dans un schéma divisé en 4 points. Ce sont L’OBSERVATION, LES RESSENTIS, LES BESOINS, LA DEMANDE. Chaque point s’appliquant, d’une part, à soi-même (c’est l’AUTO-EMPATHIE) et d’autre part, à l’autre (c’est l’EMPATHIE), mais ne pouvant jamais être mélangés, c'est-à-dire être appliqués aux deux interlocuteurs en même temps.
L’OBSERVATION : c’est seulement dire ce qui EST, sans jugement, sans évaluation, sans comparaison. Seul, le Christ peut dire : « Je ne juge pas ! »
LES RESSENTIS : ce sont les sentiments, les intuitions, les émotions. On ne peut pas les éviter, ils font partie de notre être. Ils sont des alertes, des phares sur ce qui se passe en nous selon notre vécu propre.
LES BESOINS : ils sont universels, toujours abstraits, toujours positifs car au service de la vie : « avoir soif, faim, avoir besoin de repos, besoin d’amour ». Les besoins indispensables à la survie étant la ‘reconnaissance’ et la ‘sécurité’. Nous avons tous les mêmes besoins, mais pas aux mêmes moments.
LA DEMANDE : Pour assouvir « mon besoin » je dois faire une demande, à moi ou aux autres. Elle doit être dite positivement, être très précise pour être bien reçue, être réalisable. Elle doit être « demande » et non « exigence ». Elle est négociable et doit laisser à l’autre le choix de dire « NON » sans en souffrir.
Ces 4 points OBSERVATION, RESSENTIS, BESOINS, DEMANDE requièrent un sérieux travail de connaissance de soi (l’auto-empathie) et une véritable inclination à l’altérité (empathie) pour vivre une authentique communication « sans violence », dans le désir de GARDER LE CONTACT.
Voici un exemple de « communication » dans laquelle sont appliqués les 4 points du schéma :
1) Quand TU FAIS (DU BRUIT)            = OBSERVATION seule : (je dis ce qui EST)
2) MOI, JE SUIS AGACE                             = RESSENTI = (MON émotion)
3) Par ce que MOI, J’AI BESOIN de CONCENTRATION = MON BESOIN
4) J’AIMERAIS que TU cesses ta musique pendant ¼ d’heure. = MA DEMANDE PRECISE


En cette session d’octobre 2016 à l’Abbaye de LA PAIX NOTRE DAME, à LIEGE, nous nous sommes retrouvés entre frères et sœurs habitués déjà : un petit monde bigarré de vocations (Bénédictins, Trappistes, Carmélites, Apostoliques), de culture et de langues (Afrique, Asie, Europe), heureux d’être réunis pour l’enseignement, le chant, la musique, la poésie et la prière. Sans oublier la joie allègre de l’escapade de l’après dîner qui nous a conduits vers la Cathédrale Saint Paul, au centre de Liège…en passant par la célèbre foire pour y chercher les « Lackemans » dégustés au goûter, avant le départ.
Avec nos fraternels « MERCI » à Sœur Marie-Jacques pour son enthousiasme bienveillant à nous apprendre les prémices et les règles de la C N V et à la Communauté Bénédictine de Liège qui nous a chaleureusement accueillis et rassasiés dans tous les domaines.

Sr Marie Fabienne (Abbaye de Brialmont)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire