Vie et joie à vous qui cherchez Dieu!

lundi 31 mars 2014

Réunion CoReB-Jeunes 23-24 mai 2014

Tu as entre 0 et 10 ans de vie religieuse ou moins de 45 ans d’âge

Quelle que soit la communauté religieuse dont tu es membre (contemplative, apostolique, nouvelle…), les jeunes de la COREB (conférence des religieuses/religieux en Belgique), t’invitent pour un temps de formation, d’approfondissement et de rencontre fraternelle.

Avec le Dr. Philippe Van Vlaenderen, ordonné diacre pour œuvrer au dialogue islamo-chrétien, nous te proposons le thème :   
« A la découverte de l’Islam… »

À ton agenda : du vendredi 23 mai (17h00) au samedi 24 mai 2014 (17h30) au Monastère de Maredsous.

mercredi 19 mars 2014

Journée de prière pour les missionnaires martyrs
En vérité, je vous le déclare, personne n'aura laissé maison, frères, sœurs, mère, père, enfants ou champs à cause de moi et à cause de l'Evangile, sans recevoir au centuple maintenant, en ce temps-ci, maison, frères, sœurs, mères, enfants, et champs, avec des persécutions et dans le monde à venir la vie éternelle. (Mc 10,29-30)

Ce 24 mars nous célébrons la journée de prière pour les missionnaires martyrs. C'est l'occasion pour nous rappeler nos confrères et consœurs, qui ont donné leur vie pour témoigner du Christ. Les martyrs ne datent pas des heures sombres de l'Eglise que nous pensons toujours très lointaines. Aujourd'hui, nous vivons une époque de grande persécution. Le nombre d'évêques, de prêtres, de religieux et religieuses ainsi que de laïcs tués à cause de leur engagement pastoral entre 2000 et 2013 est tristement impressionnant.
L'Agence de presse Fides a répertorié pour la seule année 2013, 23 opérateurs pastoraux assassinés. A ce chiffre nous pouvons encore ajouter un prêtre américain qui a été tué dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2014 en Californie. Mais selon la même agence de presse, le nombre répertorié est bien en-deçà de la réalité.
Pour la période de 2000 à 2013, on dénombre un ensemble de 349 tués. Tous les continents sont concernés par ces atrocités. Pour l'année 2013 : sur les 24 tués, ils sont seize américains, trois africains, trois asiatiques et deux européens.
Aux listes provisoires rédigées chaque année par l’Agence Fides, doit toujours être ajoutée la longue liste de ceux dont on n'aura jamais connaissance voire même dont on ne connaîtra jamais le nom et qui, dans tous les coins du globe, souffrent et paient de leur vie pour leur foi au Christ.
« Pensons à tous ces frères et sœurs chrétiens qui souffrent des persécutions à cause de leur foi. Ils sont si nombreux. Sans doute beaucoup plus qu’aux premiers siècles. Jésus est avec eux. Nous aussi, nous sommes unis à eux par notre prière et notre affection. Nous avons aussi de l’admiration pour leur courage et leur témoignage. Ce sont nos frères et sœurs, qui, dans tant de parties du monde, souffrent en raison de leur fidélité à Jésus Christ. Nous les saluons de tout cœur et avec affection ». (Angélus du 17 novembre 2013).

lundi 17 mars 2014

Journée de la vie Religieuse à Beauraing

Nous étions une soixantaine de Religieuses, Religieux et membres d'Instituts séculiers rassemblés autour de l'évêque Mgr. Vancottem ce dimanche 16 mars à Beauraing.
Après les laudes chantées, le P. Benoît Malvaux s.j. nous fait découvrir quelques traits de la personnalité du Pape François. Nous constatons ensemble que le Pape interpelle le monde et l'Eglise par sa manière d'être.
Il étonne surtout par sa grande liberté à l'égard des traditions et coutumes et donne priorité à l'humain. Il prend aussi une grande liberté par rapport à sa manière de gouverner l'Eglise. Tout doit être orienté vers notre mission qui est de proclamer l'évangile en le vivant pleinement. Mais cette liberté est déjà un trait de notre consécration religieuse par les trois vœux évangéliques. La question qui nous est posée est la suivante : « Là où je suis aujourd'hui, comment grandir en liberté à l'exemple du Pape François pour contribuer à la proclamation du Royaume ?
La liberté doit nous conduire vers la mission. Les conclusions du Concile Vatican II sur la vie religieuse conduisaient à considérer trois aspects : la consécration (qui parle de notre identité), la communion (de la vie consacrée avec les instances de l'Eglise) et la mission. Si les deux prédécesseurs du Pape François ont surtout développé les deux premiers aspects, à savoir l'identité et la communion, François porte son regard surtout sur la mission. Il ne s'agit pas tellement de se préoccuper de nous-mêmes, mais plutôt de se décentrer et d'aller vers le monde. Ce deuxième point se conclut aussi sur une question : « Le pape nous invite à donner priorité sur la mission. Mais aujourd'hui, comment avec nos forces, nos faiblesses, nos grâces et nos péchés pouvons nous être missionnaires ? »
Concernant la mission, le Pape François voudrait nous suggérer de prendre la perspective depuis la périphérie; c'est-à-dire comprendre la réalité à partir de la périphérie. Nous ne nous posons plus la question vers qui nous devons aller, mais plutôt : « à partir de qui regardons-nous le monde ? » Mettons nous dans la perspective du bon Samaritain qui s'est fait le prochain pour le souffrant. Ainsi, le P. Malvaux a conclu cette troisième partie de son discours avec la question : « Qu'est-ce que cela signifie pour nous d'aller vers la périphérie et de penser le monde à partir de cette périphérie ? »
Nous avons continué notre réflexion dans la prière et dans les carrefours. Nous avons conclu cette belle journée autour de la table de l'Eucharistie.

dimanche 2 mars 2014

“Réjouissez-vous ” la première Lettre circulaire adressée aux consacré(e)s 

La première Lettre circulaire adressée aux consacré(e)s vient de sortir, elle ouvre un itinéraire spirituel vers 2015, année que l’Eglise dédie à la Vie Consacrée. La lettre qui a pour titre: "Réjouissez-vous", écrite par la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique, a été présentée mercredi 26 février 2014 dans l’Auditorium de l’Université Pontificale Urbaniana de Rome.
(http://vd.pcn.net)

Pour l'instant la lettre n'existe qu'en espagnol. Vous pouvez la consulter ici.