Vie et joie à vous qui cherchez Dieu!

mercredi 25 février 2015

Les frères de Saint Jean de Dieu récompensés par Bruxelles

(Source: http://www.saintjeandedieu.com/ewb_pages/a/actu_1284.php)
Mercredi 25 février 2015, le supérieur général de l’Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu, Frère Jesús Etayo, recevra le Prix du citoyen européen 2014 au parlement européen à Bruxelles.

Ce prix, créé en 2008, est destiné à récompenser les initiatives les plus marquantes d'individus ou d'institutions en faveur de l'Europe. Les actions ainsi promues doivent mettre en pratique les valeurs de la dignité humaine, de la solidarité et de la tolérance. Sont par ailleurs prises en considération les actions particulièrement méritantes entreprises par des citoyens et des organisations de l’Union européenne en faveur de pays tiers et qui mettent en pratique les valeurs de la solidarité et de la coopération internationale.

samedi 21 février 2015

Samedi, 21 février 2015.
LES RELIGIEUX FLAMANDS PORTENT LA LUMIERE
Bruxelles – Après le début de l'année de la vie consacrée, des lampes LED ont été distribuées aux religieuses et religieux flamands. Il s'agit d'une initiative des religieux de Flandre (URV). « Avec une petite lumière, nous voulons communiquer la richesse de l'appel à la vie religieuse aux personnes qui nous rejoignent sur notre chemin de vie », explique frère Paul Daemen, secrétaire de la URV. L'initiative est inspirée du passage biblique : « Vous êtes la lumière du monde » (Mt 5,14). Ce texte et le logo de l'année de la vie religieuse sont également imprimés sur la lampe LED.
« C'est une humble lumière, pas plus grande qu'un porte clé » déclare frère Paul Daemen. « Au premier regard, elle ne se voit pratiquement pas. Mais elle peut certainement aider à trouver le trou d'une serrure en ces jours sombres. Elle signifie aussi que partager la lumière est important. »

Les religieux sont encouragés à communiquer la lumière et aussi l'idée de la richesse de l'appel à la vie religieuse...
Message du Pape François pour le Carême 2015

Tenez ferme (Jc 5, 8)
(source:http://www.cathol.lu/accueil-homepage/a-la-une-fir-d-eischt/article/message-du-pape-francois-pour-le) 
Chers frères et sœurs,

Le Carême est un temps de renouveau pour l’Église, pour les communautés et pour chaque fidèle. Mais c’est surtout un « temps de grâce » (2 Cor 6, 2). Dieu ne nous demande rien qu’il ne nous ait donné auparavant : « Nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier » (1 Jn 4, 19). Il n’est pas indifférent à nous. Il porte chacun de nous dans son cœur, il nous connaît par notre nom, il prend soin de nous et il nous cherche quand nous l’abandonnons. Chacun de nous l’intéresse ; son amour l’empêche d’être indifférent à ce qui nous arrive. Mais il arrive que, quand nous allons bien et nous sentons à l’aise, nous oublions sûrement de penser aux autres (ce que Dieu le Père ne fait jamais), nous ne nous intéressons plus à leurs problèmes, à leurs souffrances et aux injustices qu’ils subissent… alors notre cœur tombe dans l’indifférence : alors que je vais relativement bien et que je suis à l’aise, j’oublie ceux qui ne vont pas bien. Cette attitude égoïste, d’indifférence, a pris aujourd’hui une dimension mondiale, au point que nous pouvons parler d’une mondialisation de l’indifférence. Il s’agit d’un malaise que, comme chrétiens, nous devons affronter.

Quand le peuple de Dieu se convertit à son amour, il trouve les réponses à ces questions que l’histoire lui pose continuellement. Un des défis les plus urgents sur lesquels je veux m’arrêter dans ce message, est celui de la mondialisation de l’indifférence.

samedi 7 février 2015

2 fevrier 2015 - Homélie du pape François a la messe de la Présentation de l'Enfant Jésus 

(Source: http://vd.pcn.net/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1503:2-fevrier-2015-homelie-du-pape-francois-a-la-messe-de-la-presentation-de-lenfant-jesus&catid=38:vie-consacree&Itemid=40)

ROME - Le pape a présidé à Saint-Pierre, ce 2 février, à 17h30, la messe de la Présentation de l'Enfant Jésus au Temple de Jérusalem, une fête qui est aussi l'occasion de la Journée mondiale de la vie consacrée. Le pape était entouré de milliers de personnes consacrées présentes à Rome.
Homélie
Nous avons sous les yeux la représentation de notre Mère, Marie, qui marche avec l’Enfant Jésus dans les bras. Elle l’introduit dans le Temple, elle l’introduit dans le peuple, elle l’amène rencontrer son peuple.
Les bras de notre Mère sont comme l’ « échelle » par laquelle le Fils de Dieu descend vers nous, l’échelle de la condescendance de Dieu. Nous l’avons entendu dans la première lecture, de la Lettre aux Hébreux : Le Christ s’est rendu « en tout semblable à ses frères, pour devenir un grand prêtre miséricordieux et digne de foi » (2,17). C’est la double voie de Jésus : il est descendu, il s’est fait comme nous, pour monter vers le Père avec nous, nous faisant comme lui.
Nous pouvons contempler dans notre cœur ce mouvement, en imaginant la scène évangélique de Marie qui entre dans le Temple avec son Enfant dans les bras. La Vierge Marie marche, mais c’est son Fils qui marche devant elle. Elle le porte, mais c’est lui qui la porte dans ce chemin de Dieu qui vient à nous afin que nous puissions aller à lui.