Vie et joie à vous qui cherchez Dieu!

mercredi 28 mai 2014

Maredsous
Rencontre de la CoReB Jeunes
23 - 24 mai

En l’abbaye bénédictine de Maredsous, se sont réunis, du 23 au 24 mai, les membres de la COREB jeunes, autour d’un sujet brûlant et actuel : “à la découverte de l’Islam ...” par le Dr Philippe Van Vlaenderen*. La méthodologie proposée par les organisateurs, a permis d’extraire un maximum de « substantifique moelle », en un temps très compact.
Nous nous sommes donc retrouvés le vendredi 23 mai, une trentaine de membres, majoritairement contemplatifs cette fois-ci. Que de chemin parcouru depuis les débuts d’une « petite graine de moutarde » composée de cinq ou six membres ….Et maintenant, quelle grâce et quelle joie sincère et authentique de se retrouver après six mois ! Une belle fraternité s’est manifestée dès les premières retrouvailles, parmi les membres des différentes congrégations, ordres, cultures et origines ! Tous unis et rassemblés par une même quête du silence éternel des espaces infinis. L’œuvre de l’Esprit-Saint s’est manifesté, dans l’évolution et l’approfondissement des différents engagements pris dernièrement par les uns et les autres : des prises d’habits (Sr Tiziana, Sr Marie-Gédéon, Fr Jérôme), des professions (Sr Marie-Charlotte, Fr Estephan, Fr Paul), une ordination sacerdotale (Fr Damien).
Ces deux jours, si intenses, ont été l’occasion de vivre l’Evangile et de réfléchir aux formes et aux rythmes de notre vie monastique. Après une Eucharistie recueillie et bien préparée, dans la joie, a suivi une soirée festive, qui aura été l’occasion d’exprimer tant de talents artistiques, lyriques et musicaux ! Que de richesse humaine et culturelle dans l’élégance gestuelle des danses coréennes, des chants à capela, en italien, en libanais, ou dans les lectures de textes judicieusement choisis, lus d’une voix claire et cristalline. Pour faire sagement et sainement la part des temps, la soirée se termina par les complies en rendant grâce et louange pour tant de bienfaits. Une sincère fraternité s’est aussi exprimée par le zèle de chacun pour rendre chaque office le plus recueilli et vrai possible, tendant vers une réelle communion des cœurs et une harmonie des voix.
Le Dr Van Vlaenderen, nous a proposé de suivre un chemin qui a, sans doute, dérouté certains. Car il a soigneusement évité de s’engouffrer dans les sujets et les clivages «eux-nous » habituels, qui mènent aux discussions stériles et non à un vrai dialogue. Il est donc parti des racines communes, en tant que fils d’Abraham, vers les différentes branches, brindilles, rejetons et fleurs de ce tronc commun. Il a répondu aux questions suivantes : du point de vu coranique ; qui est Jésus ?; qui est la Vierge Marie ?; qui sont les prophètes ?; la foi pour les chrétiens, versus la foi pour les musulmans. Un musulman est considéré comme tel lorsqu’il s’appuie sur les cinq piliers suivants:
  • La chahada : «je témoigne qu’il n’y a de vraie divinité qu’Allah et que Mahomet est son messager » ;
  • La salat : prière quotidienne ;
  • La zakât : aumône ;
  • Le ramandan : jeûne annuel ;
  • Le hajj : le pèlerinage à la Mecque au moins une fois dans sa vie, si on en a les moyens matériels et physiques.
Puis, progressivement, notre conférencier nous a menés habilement à revoir et à partager nos aventures et nos liens avec des musulmans, en partant de la base. C'est-à-dire, des expériences de la vie quotidienne et personnelle, des uns et des autres. Il nous a partagé aussi sa vie en Tunisie et auprès de la communauté musulmane de Bruxelles, dont il nous a exposé l’histoire, l’évolution et les tendances. Les termes « gentillesse, générosité, partage, accueil » revenaient souvent.
Pour conclure : comment instaurer un dialogue, dans le respect, le calme et l’amabilité** ? En menant des actions ensemble ; prier, travailler, se détendre, faire du social ensemble. En évitant certaines attitudes et comportements vis-à-vis des musulmans, tels qu’essayer de les assimiler, de leur imposer quoi que ce soit ou d’interdire sans raison. En restant lucide et objectif, notamment vis-à-vis des médias, dont il nous a mis sagement en garde.
Fr Paul

*Philippe Van Vlaenderen, qui a vécu six ans dans le sud tunisien (projet de santé familial), est diacre permanent ainsi que consulteur pour les mariages islamo-chrétiens. Il est aussi accompagnateur d’un groupe de foyers islamo-chrétiens, tout en œuvrant activement au sein de l’association el Kalima au dialogue entre chrétiens et musulmans.
** Sur ce sujet, j’ose vous conseiller un excellent ouvrage de Denis Gira « Le dialogue à la portée de tous…. (ou presque) », edit. bayard, 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire